Sao Tome

Par Angu Lesley


L’équipe féminine des moins de 17 ans de Sao Tomé-et-Principe n’a pas pu rentrer chez elle après la défaite six buts à zéro face au Cameroun en match éliminatoires de la Coupe du monde à Yaoundé samedi dernier.

Les Centrafricains n’ont rien fait depuis le match de samedi.

Contrairement à de nombreux pays africains, l’entraîneur Aurieliano Mendes Semedo et les filles se sont rendus au Cameroun pour une mission de qualification presque impossible après avoir subi une défaite à domicile quatre zéro.

Leur voyage au Cameroun, en grande partie dû à l’amour du jeu, tourne maintenant au vinaigre.Ils devaient initialement rentrer chez eux dimanche, malheureusement, leur vol a été annulé en grande partie en raison des menaces pour la santé liées à la maladie de CoronaVirus.

L’équipe devait initialement effectuer un transit à Malabo en Guinée équatoriale dimanche dernier, mais la fermeture des frontières guinéennes a entraîné l’annulation du vol de l’équipe.

Les frontières camerounaises ont également été fermées aux étrangers, ce qui rend difficile l’arrivée d’Airbus en provenance d’autres pays ou le départ pour Sao Tomé.

Les joueuses sont passés dans un autre hôtel à Yaoundé en attendant que ses officiels obtiennent un vol pour leur retour.

Des sources ont déclaré à kick442.com plus tôt cette semaine que les responsables de Sao Tomé qui travaillaient bec et ongles pour obtenir un Airbus pour les ramener chez eux mercredi n’ont pas pris de bus.

Il appartient aux institutions de football concernées, dont la CAF et la FIFA, de faire des efforts pour que ces mineurs retournent chez eux dans leurs familles.